From 1 - 10 / 10
  • Localisation des écrans acoustiques intégrés dans le calcul de l'impact du bruit. Ces écrans acoustiques ont été fournis par la Direction interdépartementale des routes Ouest (DIRO) le long des voiries qu'elle avait en gestion à l'époque de la constitution de la carte du bruit. Contrairement aux autres couches liées à la cartographie du bruit, celle-ci n'a pas fait l'objet d'un complément en 2018 sur les 6 dernières communes ayant intégré Rennes Métropole depuis 2010.

  • Localisation des établissements sensibles (bâtiments de santé et d'enseignement) impactés par le bruit. Contrairement aux autres couches liées à la cartographie du bruit, celle-ci n'a pas fait l'objet d'un complément en 2018 sur les 6 dernières communes ayant intégré Rennes Métropole depuis 2010. Aucun établissement sensible n'est impacté par le bruit sur ces 5 communes.

  • Couche d'isophones cumulant l'émission sonore des différentes sources de bruit (routier, ferré, industriel, aérien et métro) sur 24h et la nuit. Contrairement aux autres couches liées à la cartographie du bruit, celle-ci n'a pas fait l'objet d'un complément en 2018 sur les 6 dernières communes ayant intégré Rennes Métropole depuis 2010.

  • Localisation des bâtiments d'habitation impactés par le bruit. Contrairement aux autres couches liées à la cartographie du bruit, celle-ci n'a pas fait l'objet d'un complément en 2018 sur les 6 dernières communes ayant intégré Rennes Métropole depuis 2010 (pas de bâtiment d'habitation impacté par le bruit sur ces 6 communes).

  • Cette couche de lignes regroupe deux informations complémentaires entre elles. 1. l'état de l'existant en matière d'aménagements spécifiques dédiés aux cycles 2. les voies classées en zone de circulation apaisée (30 km/h max) Les principaux types d'aménagements cyclables répertoriés sont : - bande cyclable - piste cyclable - mixte bus + vélo - mixte piéton + vélo - route partagée Une distinction a été faite entre le côté gauche ou le côté droit car les aménagements peuvent varier d'un côté à l'autre de la chaussée. Le sens est donné par le sens de numérisation de la ligne. Les types de zones de circulation apaisée répertoriés sont : - aire piétonne - zone 30 - zone de rencontre Ces données concernent initialement le territoire de la ville de Rennes. La connaissance des aménagements sur les autres communes est donc partielle.

  • Cette couche de points permet de connaître la localisation des parcs vélos sécurisés gérés par Rennes Métropole. Il s'agit de mobiliers urbains qui permettent de laisser son vélo de façon sécurisée afin de prendre en relais un transport collectif (train, bus). Cette donnée peut servir entre autres lors du calcul d'un itinéraire en transport en commun car elle peut influencer le choix du mode de déplacement entre le domicile et le point d'arrêt du réseau de transport collectif. Les parcs sécurisés collectifs installés sur la Ville de Rennes, sont accessibles via la carte KorriGo (véloPark) ou par un badge dédié (parcs sécurisés implantés dans des parcs de stationnement en ouvrage). Les parcs sécurisés individuels installés sur les autres communes de la Métropole (arrêt bus, halte ter) sont utilisables sans inscription préalable (cadena personnel ou consigne 2x2 €)

  • Couche d'isophones par typologie de bruit (routier, ferré, industriel, aérien et métro) sur 24h et la nuit. La couche contient des données de 2010 (37 communes de Rennes Métropole) complétées par des données de 2018 sur les 6 communes suivantes : Bécherel, Miniac-sous-Bécherel, Langan, la Chapelle-Chaussée, Romillé et Laillé.

  • /!\ Cette métadonnée ne permet pas d'accéder directement à la cartographie du bruit sur le Portail de données géographiques mais permet l'accès aux fiches de métadonnées des couches composant cette cartographie. Les cartes de bruit, en application de la directive européenne du 25 juin 2002, sont destinées à permettre l’évaluation globale de l’exposition au bruit dans l’environnement et à établir des prévisions générales de son évolution. Elles comportent un ensemble de représentations graphiques et de données numériques. Il s’agit bien de mettre en évidence des situations de fortes nuisances et non de faire un diagnostic fin du bruit engendré par les infrastructures et les activités industrielles. Les secteurs soumis à un bruit excessif nécessiteront des investigations complémentaires. Rennes Métropole a entrepris l’élaboration des cartes avec un bureau d’études (Impédance) à partir d’octobre 2007. en association avec l’ensemble des autorités en charge des infrastructures de transport et industries. Une carte du bruit est une "approche" de la réalité, pas la réalité. Il convient d’attirer l’attention sur les limites des cartes de bruit. - La date de référence des cartes : données d’entrée démographiques (1999), topographiques (2005), de trafic (2006-2007). - Les données lacunaires pour le trafic des voies communales hors Rennes : choix de ne pas appliquer les valeurs forfaitaires. - Les limites liées aux données topographiques : des anomalies ont été constatées au niveau de la destination de quelques bâtiments qui font apparaître des immeubles d’activités comme des habitations. Des investigations de terrain et les retours des communes doivent permettre de fiabiliser la couche de données géographiques « habitations ». - La prise en compte de l’ensemble des bâtiments sensibles d’un même établissement d’enseignement ou de santé, quand bien même seule une partie est affectée par le bruit. - La non prise en compte des évolutions récentes des infrastructures ou de leurs abords. Citons notamment : => la déviation de Betton (RD 175) mise en service en juin 2008 qui a un impact notable sur la circulation et donc les niveaux de bruit dans la traversée de l’agglomération de Betton ; => les écrans acoustiques réalisés par le Conseil général d’Ille-et-Vilaine le long de la route de Redon (RD 177) à Saint-Jacques-de-la-Lande fin 2009, qui protègent désormais un nombre important de riverains sur cette commune. - La surestimation des populations exposées : sont pris en compte l’ensemble des habitants d’un immeuble, quand bien même seuls ceux de la façade exposée sont les plus affectés. - Les cartes de bruit sont indicatives des niveaux de bruit et ne sont pas opposables. Une campagne de mesures acoustiques réalisées en février 2010 dans 10 secteurs à enjeux à Rennes, qui s’ajoute à celle réalisée dans le cadre de l’étude, montre peu d’écarts entre les résultats obtenus par calculs et les niveaux réels enregistrés. Le modèle cartographique peut donc être considéré comme fiable. Les cartes et plans de prévention du bruit dans l’environnement ne sont pas opposables. Concernant les nuisances sonores des infrastructures, le classement sonore des voies arrêté par le préfet pour chaque infrastructure de transport constitue la principale référence juridique. Ce classement peut prescrire des règles renforcées en matière de construction et en particulier l’isolation acoustique de façade. L’information est disponible auprès de la préfecture et des communes (POS ou PLU). Les cartes du bruit de Rennes Métropole ont été approuvées par le Conseil communautaire le 29 avril 2010. La carte du bruit 2010 (périmètre 37 communes) a fait l'objet d'un complément en 2018 sur les 6 communes suivantes : Bécherel, Miniac-sous-Bécherel, Langan, la Chapelle-Chaussée, Romillé et Laillé.

  • Couche d'isophones indiquant les dépassements de seuil de différentes sources de bruit (routier et ferré) sur 24h et la nuit. La couche contient des données de 2010 (37 communes de Rennes Métropole) complétées par des données de 2018 sur les 6 communes suivantes : Bécherel, Miniac-sous-Bécherel, Langan, la Chapelle-Chaussée, Romillé et Laillé.

  • Points localisant les déchèteries et les plateformes végétaux sur les communes de l'agglomération de Rennes Métropole. Les déchèteries sont des centres d’apport volontaire mis à la disposition des habitants pour recevoir les déchets non collectés en porte-à-porte. Ces équipements sont complétés par des plateformes dédiées aux végétaux. Pour plus d'informations sur les horaires d'ouvertures, voir la page web suivante : http://metropole.rennes.fr/pratique/infos-demarches/dechets-proprete/les-decheteries-de-rennes-metropole/ Parmi les champs attributaires décrivant les déchèteries et plateformes végétaux : => gestionnaire : organisme gestionnaire de la déchèterie ; => etat : situation de l'équipement (actif, inactif, projet) ; => ann_ouv : année d'ouverture ; => ann_ferm : année de fermeture ; => dv_caisson : présence de caisson pour les déchets verts (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => dv_pf : présence d'une plateforme pour les déchets verts (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => reemploi : Accepte les objets pouvant avoir une seconde vie (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_amiante : Accepte l'amiante (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_bois : Accepte le bois (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_carton : Accepte le carton (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_toxique : Accepte les déchets dangereux/toxiques (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_mobilier : Accepte les meubles non réutilisables (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_dee : Accepte les déchets d'équipements électriques et électroniques (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_ferraille : Accepte la ferraille (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_gravats : Accepte les gravats (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_huile_f : Accepte l'huile végétale (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_huile_v : Accepte l'huile de vidange (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_jm : Accepte les journaux et magazines (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_platre : Accepte le plâtre (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_tt_vt : Accepte le tout-venant (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_textile : présence de conteneur à textile (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_verre : Accepte le verre (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_pneus : Accepte les pneus (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_batteries : Accepte les batteries (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_cart_impr : Accepte les cartouches d'imprimante vides (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_incinerables : Accepte les objets incinérables (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_piles : Accepte les piles (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_souches : Accepte les souches (1 = "oui" ; 0 = "non") ; => f_plastrigides : Accepte les plastiques rigides (1 = "oui" ; 0 = "non") ;