From 1 - 10 / 39
  • Cette couche localise les supports vélos déployés et gérés par le Service Mobilité Urbaine (SMU) et la Direction de la voirie sur le territoire de Rennes Métropole.

  • Points localisant les points de présentation (PP) des bacs roulants permettant la collecte des déchets ménagers. L'usager présente son bac en un lieu distant de son logement. Ce déplacement par l'usager est en général imposé pour des raisons de sécurité et / ou techniques. Exemple fréquent : point de présentation à l’entrée d’une impasse dans laquelle le véhicule de collecte ne peut circuler. Le site de présentation peut donc accueillir des bacs de différents flux : verre (VE), ordures ménagères (OM) ou collecte sélective (CS). Ces bacs peuvent être de taille différente. Ce site correspond généralement à des entrées d'impasse ou des regroupements d'habitation en habitat dense. Les attributs descriptifs des PP sont extraits de la base de données métier (nommée Gesbac) et rendus accessibles dans le SIG par le biais de la table "espace_public.gesbac_pp".

  • Localisation des arrêts logiques desservis par les lignes régulières du réseau STAR. Un arrêt logique est placé sur un itinéraire de ligne et dessert un ou plusieurs arrêts physiques (sens aller / sens retour). Un arrêt logique sert aux calculs d'itinéraire sur le réseau de transport. Aux moyennes et petites échelles un arrêt logique permet de montrer les arrêts du réseau.

  • Localisation des centres de vote sur les communes de Rennes Métropole. Un centre de vote abrite un ou plusieurs bureaux de vote identifié(s) par leur numéro. Figurent également des précisions sur leur localisation (adresse et bâtiment).

  • Rennes Métropole dispose depuis 2013 d'un Référentiel Voies et Adresses (RVA) sur les communes de l’agglomération. Lignes représentant chaque tronçon des voies. Un tronçon appartient à au moins une voie. Un tronçon appartient à une ou deux communes. Un tronçon représente, le plus souvent, le centre de la chaussée. Les tronçons de voies sont topologiques : les extrémités d’un tronçon correspondent à des intersections ou des jonctions, sauf dans le cas d'un chevauchement (cf paragraphe suivant). Les tronçons gèrent les cas de chevauchement grâce à l'attribut « Niveau ». Cet attribut permet donc de différencier le tronçon passant dessus et le tronçon passant dessous. Dans le cas d'un pont (franchissement d’un tronçon routier ou ferré) : les tronçons se croisent sans se couper. Un tronçon commence à une intersection ou une jonction et se termine à une autre intersection ou une autre jonction sauf dans le cas d'une impasse. Une intersection ou une jonction délimite : - un changement de dénomination de la voie représentée ; - un changement de code Fantoir ; - un changement du mode de circulation (automobile ou modes doux) ; - un changement de commune ; - une intersection avec un autre tronçon situé au même niveau. Les modes actifs / modes doux représentent, sans distinction, les cheminements interdits aux véhicules légers (piéton et/ou vélo) et clairement détachés d’une voie automobile. Les trottoirs ne sont donc pas systématiquement numérisés. Par défaut un mode doux n’est pas dénommé sauf s’il a été clairement dénommé par la commune (ex : chemin de Champagné, Promenade Emile Zola…) ou s’il compose une voie nommée et permet l’accès à des adresses (mode doux borné).

  • Cette couche de données localise et décrit les murs dédiés à l'expression libre (Street Art et graffitis) sur le territoire de la Ville de Rennes.

  • Cette couche localise les stations de réparation et gonflage pour vélo sur le territoire de Rennes Métropole. Il s'agit de stations de réparation et de gonflage (outillage à disposition + gonfleur manomètre intégré) ou de stations de gonflage uniquement (manomètre intégré).

  • Cette couche localise les parkings référencés par le Service Mobilité Urbaine (SMU) et la Direction de la voirie sur le territoire de Rennes Métropole. Parmi les attributs décrivant les parkings : - nom_voie = nom de la voie la plus proche ; - nom = nom du parking ; - code_insee = insee de la commune concernée par le parking ; - type = type de parking - parmi les valeurs possibles : => Parking souterrain => Parking sur dalle => Parc relais => Parking de covoiturage => Parking usuel (tous les autres parkings) - domaine = propriétaire du parking ; - nb_pl = nombre de places ; - payant = payant (oui/non) ; - handicape = présence d'au moins une place handicapée (oui/non).

  • Positionnement de l'ensemble des jeux gérés par la Direction des Jardins sur le territoire de la Ville de Rennes, tant sur l'espace public (parcs, squares, etc.) que sur les espaces privés communaux (écoles, crèches). Nature des équipements décrite par typologie : toboggans, structures multifonctions, maisonnettes, jeux sur ressorts, tourniquets, etc., mais aussi à travers les tranches d'âges et l'année d'installation.

  • Afin de préparer la diffusion du recensement de la population de 1999, l'Insee avait développé un découpage du territoire en mailles de taille homogène appelées Iris2000. Un sigle qui signifiait « Ilots Regroupés pour l'Information Statistique » et qui faisait référence à la taille visée de 2 000 habitants par maille élémentaire. Depuis, l'Iris (appellation qui se substitue désormais à Iris2000) constitue la brique de base en matière de diffusion de données infra-communales. Il doit respecter des critères géographiques et démographiques et avoir des contours identifiables sans ambigüité et stables dans le temps. Les communes d'au moins 10 000 habitants et une forte proportion des communes de 5 000 à 10 000 habitants sont découpées en Iris. Ce découpage constitue une partition de leur territoire. La France compte environ 16 100 Iris dont 650 dans les DOM. Par extension, afin de couvrir l'ensemble du territoire, on assimile à un Iris chacune des communes non découpées en Iris. On distingue trois types d'Iris : - Les Iris d'habitat : leur population se situe en général entre 1 800 et 5 000 habitants. Ils sont homogènes quant au type d'habitat et leurs limites s'appuient sur les grandes coupures du tissu urbain (voies principales, voies ferrées, cours d'eau...). - Les Iris d'activité : ils regroupent plus de 1 000 salariés et comptent au moins deux fois plus d'emplois salariés que de population résidente. - Les Iris divers : il s'agit de grandes zones spécifiques peu habitées et ayant une superficie importante (parcs de loisirs, zones portuaires, forêts...). Dans un souci de mise en adéquation des contours des différents zonages de gestion (quartier, périmètres électoraux...), Rennes Métropole a procédé à une numérisation des Iris en se basant sur des référentiels internes. Du fait de l'évolution des communes depuis la mise en œuvre des Iris, certains contours ont été revus en conséquence. De ce fait, cette couche n'est pas la couche officielle fournie par l'Insee (cf la description de la généalogie).