From 1 - 10 / 15
  • Cette couche localise les supports vélos déployés et gérés par le Service Mobilité Urbaine (SMU) et la Direction de la voirie sur le territoire de Rennes Métropole.

  • Localisation des arrêts logiques desservis par les lignes régulières du réseau STAR. Un arrêt logique est placé sur un itinéraire de ligne et dessert un ou plusieurs arrêts physiques (sens aller / sens retour). Un arrêt logique sert aux calculs d'itinéraire sur le réseau de transport. Aux moyennes et petites échelles un arrêt logique permet de montrer les arrêts du réseau.

  • Couche de points représentant les points culiminants résultant de l'exploitation du Modèle Numérique de Terrain (MNT) de 2014 sur le territoire de Rennes Métropole. Un champ "Z" défini l'altitude des points.

  • Cette couche de polygones recense les périmètres de Déclaration d'Utilité Publique (DUP) sur Rennes Métropole. Une Déclaration d'Utilité Publique (DUP) est une procédure administrative qui permet de réaliser une opération d'aménagement, telle que la création d'une infrastructure de communication, d'une école ou d'un lotissement par exemple, sur des terrains privés en les expropriant, précisément pour cause d'utilité publique. Elle est obtenue à l'issue d'une enquête d'utilité publique. Cette procédure est nécessaire en vertu du Code civil qui prévoit (article 545) que « nul ne peut être contraint de céder sa propriété, si ce n'est pour cause d'utilité publique et moyennant une juste et préalable indemnité ». La déclaration d'utilité publique fait partie de la phase administrative de la procédure d'expropriation pour cause d'utilité publique, gérée le Code de l'expropriation "pour cause d'utilité publique ». Elle ne couvre pas par exemple la détermination de l'indemnité, qui relève de la phase judiciaire. Déroulement de la procédure : Le préfet lance (par arrêté préfectoral) une enquête publique visant à recueillir l'avis des personnes intéressées. Cette enquête doit durer au moins quinze jours si la procédure dépend du code de l'expropriation et au moins un mois si elle se fonde sur le code de l'environnement2. En ce dernier cas, l'enquête s'appuie sur une étude d'impact lorsqu'il s'agit de grands projets. L'enquête publique permet notamment au propriétaire d'un bien concerné par l'expropriation de contester l'utilité publique de l'opération envisagée. Les avis sont examinés par une commission et/ou par un commissaire-enquêteur qui formule un avis contenant des conclusions, favorables ou défavorables, sur le projet. Après la fin de l'enquête, les pouvoirs publics peuvent prononcer la déclaration d'utilité publique. Celle-ci doit prendre la forme d'un décret en Conseil d'État pour les opérations les plus importantes (construction d'une autoroute, d'une ligne de chemin de fer…). Dans le cas d'opérations moins importantes, si les conclusions de l'enquête sont favorables, la déclaration peut faire l'objet d'un simple arrêté ministériel ou préfectoral. Le décret ou l'arrêté précise la durée pendant laquelle la déclaration reste valable et permet donc de procéder à des expropriations. Cette donnée est issue des informations récupérées auprès des communes de Rennes Métropole (via le service Droit des Sols, complétée ponctuellement par les référents urbanistes territoriaux) ou auprès des gestionnaires de la données, en l'état actuel des connaissances. L'attribut "observations" disponible dans la base de données précise la validité de l'information. Cette couche contient des données archivées. Elles sont identifiables via le champ nommé "archive" renseigné par "vrai".

  • Cette couche représente la situation de l'emprise de la végétation en 2011 sur le territoire de Rennes Métropole. Elle distingue la strate herbacée de la strate arborée (supérieure à 1 mètre). Les unités minimales sont de 5 m² pour la trame arborée et 1 m² pour la trame herbacée. Les polygones de la strate arborée et de la strate herbacée ne se superposent pas. La société qui a réalisé la prestation de numérisation est la société Kermap.

  • Couche de points permettant de connaître l'emplacement des stations de prêt du système de vélo en libre service (VLS) "LE vélo STAR" de Rennes Métropole.

  • Cette couche localise les parkings référencés par le Service Mobilité Urbaine (SMU) et la Direction de la voirie sur le territoire de Rennes Métropole. Parmi les attributs décrivant les parkings : - nom_voie = nom de la voie la plus proche ; - nom = nom du parking ; - code_insee = insee de la commune concernée par le parking ; - type = type de parking - parmi les valeurs possibles : => Parking souterrain => Parking sur dalle => Parc relais => Parking de covoiturage => Parking usuel (tous les autres parkings) - domaine = propriétaire du parking ; - nb_pl = nombre de places ; - payant = payant (oui/non) ; - handicape = présence d'au moins une place handicapée (oui/non).

  • Un itinéraire de ligne correspond au parcours réel qu'effectue un bus sur une ligne. Pour une ligne, on aura donc au minimum 2 itinéraires décrits dans le sens de circulation A (Nord vers Sud ou d'Est en Ouest) et le sens de circulation B (Sud vers Nord ou d'Ouest en Est). De plus, il peut exister des variantes aux itinéraires principaux. Le code d'itinéraire est donc construit de la manière suivante : - code de ligne - code de variante : "01" = itinéraire principal, "02" = variante n° 1, etc. - indication du sens : A ou B Les lignes sont calées autant que possible sur le Référentiel Voies et Adresses (RVA) de Rennes Métropole.

  • Cette couche représente la situation de l'emprise de la végétation en 2017 sur le territoire de Rennes Métropole. Elle distingue la strate herbacée de la strate arborée (supérieure à 1 mètre). Les unités minimales sont de 5 m² pour la trame arborée et 1m² pour la trame herbacée. Les polygones de la strate arborée et de la strate herbacée ne se superposent pas. Une hauteur moyenne a été calculée pour la strate arborée. La société qui a réalisé la prestation de numérisation est la société Kermap.

  • Ce lot de données regroupe les couches géographiques maintenues par le Service des Transports Urbains de Rennes Métropole afin de décrire le réseau de transport en commun public de Rennes Métropole. La dénomination de ce service est : "service des transports en commun de l'agglomération rennaise" (STAR). Ce service de transport est constitué de lignes de bus et de métro. Les couches constitutives sont : - arrêts physiques - arrêts logiques - itinéraires de ligne Il existe des tables apportant des compléments d'information : - lignes - accessibilité des lignes - arrêts par ligne - accessibilité composite des arrêts (1 enregistrement par arrêt physique) - accessibilité complète des arrêts (autant d'enregistrements que de lignes desservies par l'arrêt physique)