From 1 - 10 / 21
  • Cette couche indique les périmètres des 12 quartiers de la Ville de Rennes et leur dénomination.

  • Les délaissés urbains sont des milieux riches en biodiversité qu'il est important de préserver. Une étude menée par la DJB et le Conseil Local de la Biodiversité en 2022, a permis un premier travail sur le recensement et l'évaluation des délaissés urbains présents à l'échelle de la ville de Rennes. Cette couche localise ces habitats et renseigne leur intérêt écologique potentiel, définit au regard de la diversité et la richesse des milieux présents. Certains délaissés n'ayant pas fait l'objet de prospections de terrain n'ont pas été évalués à ce jour (non notés). Les champs renseignés sont les suivants (pour tous les attributs, NULL ou NA = indéterminé) : - fid : identifiant unique à chaque entité cartographie / chaque délaissé urbain - id_typo : identifiant relatif à la typologie du délaissé urbain - typo : typologie du délaissé - age_estime : année estimée de l'apparition du délaissé urbain ou NA (indéterminé) - type_veget : type de végétation observé sur le délaissé (sol nu ; prairial ; boisement ; berge ; mixte) - propriet : propriétaire de la parcelle référencée comme délaissé urbain (commune de Rennes ; commune de Saint-Grégoire ; Rennes Métropole ; SNCF ; aménageur public ; département ; État ; EPS/Établissement Public de Santé ; NA) - fonc_ant : fonction passée de la parcelle avant d'être un délaissé - futur : projet d'aménagement prévu à la date d'observation (ZAC ; PSM = Prairies Saint-Martin ; investigué = en cours de décision ; Espace vert ; AU = à urbaniser) - plui : type de zone attribué à la parcelle sur le PLUi (détails disponibles sur le règlement littéral du PLUi de Rennes Métropole sur internet) - mutabilite : oui ou non (forte probabilité ou non d'être concerné rapidement par un projet d'aménagement) - source : origine de la donnée ayant permis le référencement de la parcelle comme délaissé urbain - ilot de chaleur : note entre 0 et 3 (zone chaude = plus élevé) de l'effet ICU (ilôt de chaleur urbain) sur la parcelle (données 2016 par le laboratoire LETG) - note_connectivite : note importante si le délaissé est en interaction avec certains éléments de la trame verte et bleue identifiée dans le PLUi, plus particulièrement les grandes armatures vertes existantes et en projet et/ou les “cœurs d’îlot vert” et MNIE à préserver ainsi que tous les éléments de la trame bleue - esp_vert : intérêt en tant qu'espace vert de proximité (à moins de 5 minutes à pied pour les habitants) oui ou non - note_biodiv : note du critère biodiversité (0 à 12,6 = faible ; 12,6 à 19 = moyen ; 19 à 26,5 = fort) - note_socio : intérêt sociologique du délaissé urbain (0 = aucun ; inférieur à 8 = faible ; 8 à 12 = moyen ; 12 à 18 = fort) - surf : surface en m² de la parcelle - date_obsv : mois et année de l'observation de la parcelle en tant que délaissé urbain

  • Cette couche contient la tache urbaine sur le territoire de Rennes Métropole. Il s'agit d'une couche de polygones permettant d'identifier et de qualifier les surfaces urbanisées. Elle est gérée par l'Agence d'Urbanisme et de Développement Intercommunal de l'Agglomération Rennaise (Audiar). Liste des champs contenus : nom_com : Nom de la commune insee : Code INSEE de la commune epci : Nom de l’EPCI typotu : Code lié à l’affectation de la zone (1=Habitat, 2=Activités, 3=Équipements, 4= Espaces Verts) txttu : Affectation de la zone annee_tu : Année de l’urbanisation de la zone surf_ha : Surface en hectares de la zone Plus d'information sur le document descriptif fourni par l'Audiar.

  • Cette couche de données localise les accidents corporels de la circulation sur le territoire de Rennes Métropole. Voir la généalogie pour comprendre comment cette couche est constituée. La validité des exploitations statistiques qui peuvent être faites à partir de cette base dépend des modes de vérifications propres dans le domaine d’application de la sécurité routière et notamment d’une connaissance précise des définitions afférentes à chaque variable utilisée. Pour toute exploitation, il est important de prendre notamment connaissance de la structure de la fiche BAAC ainsi que du guide d’utilisation de la codification du bulletin d’analyse des accidents corporels de la circulation. Définitions du fichier national des données BAAC (Bulletins d’Analyse des Accidents Corporels de la circulation) : => Un accident corporel (mortel et non mortel) de la circulation routière : - implique au moins une victime, - survient sur une voie publique ou privée, ouverte à la circulation publique, - implique au moins un véhicule. => Un accident corporel implique un certain nombre d’usagers. Parmi ceux-ci, on distingue : - les personnes indemnes : impliquées non décédées et dont l’état ne nécessite aucun soin médical du fait de l’accident, - les victimes : impliquées non indemnes. => Parmi les victimes, on distingue : - les personnes tuées : personnes qui décèdent du fait de l’accident, sur le coup ou dans les trente jours qui suivent l’accident, - les personnes blessées : victimes non tuées. => Parmi les personnes blessées, il convient de différencier : - les blessés dits « hospitalisés » : victimes hospitalisées plus de 24 heures, - les blessés légers : victimes ayant fait l'objet de soins médicaux mais n'ayant pas été admises comme patients à l'hôpital plus de 24 heures. Parmi les données attributaires disponibles : - accident : identifiant de l'accident dans les logiciels "métier" Concerto ou Traxy - inter : accident en intersection ou non avec la typologie de l'intersection - véhicule impliqué (1 à 6) - usager impliqué (1 à 8) - ntu : nombre de personnes tués - nbh : nombre de blessés hospitalisés - nbnh : nombre de blessés non hospitlisés

  • Cette donnée regroupe les accidents en intersection sur une période de 5 ans. Il a été décidé de regrouper les accidents à l'intersection la plus proche si celle-ci est à moins de 30 mètres, sinon l'accident est géolocalisé à son emplacement initial. Pour plus d'informations sur la constitution de cette couche, consulter la rubrique généalogie. Lors de la visualisation des cumuls d'accidents, il faut savoir que l'année visible sur l'outil Timeline correspond à l'année de fin de la période. Par exemple, si l'outil affiche l'année 2018, alors les accidents concernés par un regroupement sont ceux allant de l'année 2014 à 2018. Les attributs présents décrivent la période étudiée, le nombre d'accidents, le nombre de blessés, de blessés non hospitalisés et le nombre de tués.

  • L’inventaire des Milieux Naturels d’Intérêt Ecologique (MNIE) a été lancé sous l’impulsion des élus du District de Rennes dès les années 1990. Cette démarche volontaire des élus pour améliorer la prise en compte de la biodiversité à l’échelle de leur territoire a permis d’enrichir de manière notable la connaissance et la répartition des milieux naturels du territoire. Les élus du SCoT ont décidé d’élargir cet inventaire à l’ensemble du territoire du Pays de Rennes. Le SCoT a établi une protection stricte de ces milieux. Depuis son approbation en décembre 2007, ils sont devenus réglementairement inconstructibles. Un document unique « l’Atlas des MNIE du Pays de Rennes » localise l’ensemble des sites identifiés sur le territoire du Pays de Rennes. Le Syndicat mixte du SCoT est désormais la structure qui pilote le dossier des MNIE. Cet atlas référence, entre autre : - Les grands ensembles naturels (GEN), espaces sans portée règlementaire ; - Les milieux naturels d’intérêt écologique (MNIE), espaces strictement protégés par le SCOT, qui leur donne un portée règlementaire. Dans le cadre de l'inventaire des espaces naturels d'intérêt faunistique, cette couche localise les espèces d'amphibiens patrimoniales et d'intérêt régional. On désigne par le sigle MNIE les « Milieux Naturels d’Intérêt Écologique ». Ce sont des sites constitués par un ou plusieurs habitats naturels et présentant un intérêt marqué pour la faune et/ou la flore. Un MNIE est de plus petite surface qu’un GEN, dans lequel il est très souvent inclus. Notons toutefois que certains MNIE peuvent être isolés dans un espace banalisé en dehors d’un GEN. Ces MNIE sont des espaces strictement protégés par le ScoT, qui leur donne une portée règlementaire.

  • L’inventaire des Milieux Naturels d’Intérêt Ecologique (MNIE) a été lancé sous l’impulsion des élus du District de Rennes dès les années 1990. Cette démarche volontaire des élus pour améliorer la prise en compte de la biodiversité à l’échelle de leur territoire a permis d’enrichir de manière notable la connaissance et la répartition des milieux naturels du territoire. Les élus du SCoT ont décidé d’élargir cet inventaire à l’ensemble du territoire du Pays de Rennes. Le SCoT a établi une protection stricte de ces milieux. Depuis son approbation en décembre 2007, ils sont devenus réglementairement inconstructibles. Un document unique « l’Atlas des MNIE du Pays de Rennes » localise l’ensemble des sites identifiés sur le territoire du Pays de Rennes. Le Syndicat mixte du SCoT est désormais la structure qui pilote le dossier des MNIE. Cet atlas référence, entre autre : - Les grands ensembles naturels (GEN), espaces sans portée règlementaire ; - Les milieux naturels d’intérêt écologique (MNIE), espaces strictement protégés par le SCOT, qui leur donne un portée règlementaire. Cette couche localise les grands ensembles naturels (GEN).

  • Cette donnée regroupe les accidents hors intersection sur une période de 5 ans. Il a été décidé de regrouper les accidents au tronçon le plus proche, ces tronçons mesurant au maximum 200 mètres. Pour plus d'informations sur la constitution de cette couche, consulter la rubrique généalogie. Lors de la visualisation des cumuls d'accidents, il faut savoir que l'année visible sur l'outil Timeline correspond à l'année de fin de la période. Par exemple, si l'outil affiche l'année 2018, alors les accidents concernés par un regroupement sont ceux allant de l'année 2014 à 2018. Les attributs présents décrivent la période étudiée, le nombre d'accidents, le nombre de blessés, de blessés non hospitalisés et le nombre de tués.

  • L’inventaire des Milieux Naturels d’Intérêt Ecologique (MNIE) a été lancé sous l’impulsion des élus du District de Rennes dès les années 1990. Cette démarche volontaire des élus pour améliorer la prise en compte de la biodiversité à l’échelle de leur territoire a permis d’enrichir de manière notable la connaissance et la répartition des milieux naturels du territoire. Les élus du SCoT ont décidé d’élargir cet inventaire à l’ensemble du territoire du Pays de Rennes. Le SCoT a établi une protection stricte de ces milieux. Depuis son approbation en décembre 2007, ils sont devenus réglementairement inconstructibles. Un document unique « l’Atlas des MNIE du Pays de Rennes » localise l’ensemble des sites identifiés sur le territoire du Pays de Rennes. Le Syndicat mixte du SCoT est désormais la structure qui pilote le dossier des MNIE. Cet atlas référence, entre autre : - Les grands ensembles naturels (GEN), espaces sans portée règlementaire ; - Les milieux naturels d’intérêt écologique (MNIE), espaces strictement protégés par le SCOT, qui leur donne un portée règlementaire. Cette couche localise les principaux types d'occupation du sol des grands ensembles naturels (GEN).

  • Cette couche indique les périmètres de gestion des 6 directions de quartier de la Ville de Rennes. A chaque direction de quartier est associé une mairie de quartier. En 2022, la couche a fait l'objet d'une mise à jour pour tenir compte de la Représentation Parcellaire Cadastrale Unique (RPCU).